Le dictionnaire d'artistes de marine



Né le 15 aout 1802, il est élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et passe les examens d’entrée à l’Ecole Navale, mais entre finalement dans la Marine Américaine et embarque sur le Brick Manchester.
En Amérique, il exécute une mission de surveillance des pêches à Terre Neuve, où il assiste à de terribles naufrages.
A son retour en France, il retrouve son frère, élève d’Horace Vernet, qui l’initie à la peinture de Marine.  Il connaît vite le succès et ouvre à son tour un atelier, où les élèves affluent.
Développant un goût particulier pour les batailles navales peintes à grandes échelles, il est nommé Peintre de la Marine et participe à l’expédition d’Alger.
Le Roi Louis-Philippe le nomme Baron et lui commande 90 tableaux destinés à la commémoration (glorieuse) de notre Histoire Navale, pour le Musée de Versailles.
Il voyage en Italie et en Russie ou il réalise quelques dessins. De retour en France il épouse en 1844 la filleule de Louis-Philippe.
Il partage sa vie entre l’Angleterre et la France pendant la période trouble de 1848, puis après le coup d’Etat de 1852, accompagne Napoléon III en Algérie.
Il fonde la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés.

GUDIN

Jean Antoine Theodore GUDIN

France
19ème siècle
1802  - 1880
Style
Neoclassique
Thèmes
Couchers de soleil
Ports (général)
Tempetes et naufrages
Batailles avant 18eme
Batailles du 18-19eme
Médias
Huile

Voir ses œuvres